Ignorer et passer au contenu

Adoptez notre déo ULTRA efficace ! Bye les mauvaises odeurs. Frais de livraison offerts à partir de 50€

shampoing naturel écologique reconnaitre label

Comment reconnaitre un shampoing naturel ?

Il y a une grande volonté de revenir à plus de naturel dans les produits de la salle de bain et surtout sur les produits d’hygiène corporels. Ces dernières années, il y a prise de conscience de plus en plus massive de tous les produits nocifs que l’on applique sur notre corps et sur nos cheveux. C’est pas beau à voir ;) Et vous vous doutez bien que si c’est pas bon pour notre corps, c’est forcément pas très bon pour l’environnement ;) Rajoutez à cela, des tonnes de plastique à usage unique jetées et on a un cocktail qui fait pas bon ménage.Heureusement, il existe de chouettes alternatives pour vous laver les cheveux de façon efficace et clean pour la planète. On vous donne un coup de pouce pour y voir plus clair sur comment décrypter les composants et comment reconnaitre un shampoing écologique. Prêt(e) ?

je respecte mes cheveux

1. Identifiez la composition du shampoing

Comment analyser facilement la composition d’un shampoing ? C’est vrai qu’on a en tête des ingrédients un peu flous avec des noms à rallonge et parfois même pas français. Mais vous allez voir, pas besoin d’un prix nobel de chimiste pour y comprendre quelque chose en fait ;) 

La composition du shampoing est non seulement importante pour l’environnement mais surtout pour VOUS. En effet, la composition des shampoings n’est pas toujours très très clean même si de nombreuses lois sont en train de passer afin de protéger le consommateur et l’environnement. Pour précision, dans la liste des ingrédients (appelée liste INCI), les ingrédients apparaissent par ordre de quantité (décroissante) contenue dans le produit. Le 1er ingrédient inscrit est l’ingrédient le + présent dans le produit. 
Normalement, dans tous les shampoings classiques, le premier ingrédient sera “Aqua” car l’eau est le principal ingrédient de nos shampoings. C’est pour ça qu’on a voulu revenir à plus de bon sens et créer un shampoing sous forme de pastille à diluer avec de l’eau qu’on a à la maison ;)

1. Pourquoi bannir les sulfates d’un shampoing ?

Le premier ingrédient à bannir est le sulfate (enfin “les sulfates”, généralement il y en a plusieurs). Déjà, les sulfates, c’est quoi et à quoi ça sert ? En fait, le sulfate agit dans le shampoing comme agent moussant, nettoyant et comme tensioactif (qui permet de lier les corps huileux et les corps aqueux). Alors, on est bien contents quand notre shampoing mousse super bien, mais ça cache en réalité des choses moins agréables. Les sulfates sont reconnus pour être agressifs sur la peau et donc très irritants. Ils sont généralement associés à un tensioactif secondaire pour adoucir le ou les sulfates tellement ils sont irritants. Le cheveu aura donc un effet propre et soyeux, mais à force d’utilisations, il deviendra sec et cassant. Les sulfates, entre autres, détruisent en fait le sébum (le gras naturel des cheveux) et affaiblissent le cheveu. Sauf que votre tête ne comprend pas pourquoi le sébum est éliminé, ce qui engendre une surproduction de sébum qui conduit à des pellicules et à des cheveux + gras + rapidement. Pas si cool que ça finalement, hein ? ;) Pour couronner le tout, ce sont des ingrédients de synthèse donc ils sont fabriqués dans des usines généralement très polluantes et leur biodégradabilité est donc moindre voire nulle. Les sulfates les + fréquemment utilisés sont le “Sodium Laureth Sulfate (SLES)” et le “Sodium Lauryl Sulfate (SLS)”.

2. Pourquoi bannir les silicones d’un shampoing ?

Les silicones sont présents dans les shampoings pour le côté soyeux. Ils améliorent la brillance du cheveux et rendent agréable son toucher. Il est vrai que ça a aidé de nombreuses personnes aux cheveux rebelles ;) Le couac c’est que, ce n’est qu’une “surface”, les cheveux ne sont en réalit pas + nourris. Au contraire, ça les étouffe. Le second souci est que les silicones viennent de la silice (qui est naturelle) mais subissent de très nombreuses modifications chimiques. Les silicones que l’on retrouve dans les shampoings ne sont donc pas biodégradables. Ils mettent jusqu’à 500 ans pour se dégrader. C’est juste ÉNORME ! Les fabricants planchent donc sur de nouvelles alternatives naturelles. Par exemple, de notre côté nous avons opté pour de la gomme de xanthane et l’alginate de sodium qui adoucit, apaise et hydrate le cheveu.

3. Pourquoi bannir les parabens d’un shampoing ?

Les parabens servent à conserver le shampoing pour que des mois et des mois après votre achat, le shampoing soit encore efficace et pas déjà moisi (mmmh ça donne envie ;) ). De prime abord c’est donc quelque chose de bien. Cependant, ce sont des perturbateurs endocriniens reconnus et ils sont potentiellement cancérigènes. Pour faciliter leur dépistage sur les listes d’ingrédients, ils finissent tous par “Paraben” (exemple : Propylparaben). Fastoche à éviter ;)

De notre côté, pas de paraben dans notre shampoing, mais un autre conservateur (un chouïa plus cher, mais respectueux de votre santé et de la planète).

2. Reconnaitre un shampoing écologique grâce à ses certifications

Partez du principe que si un shampoing est certifié Cosmos Organic, Cosmos Natural, Cosmébio, Natrue ou Slow Cosmétique, c’est qu’il est bon. Ces labels imposent un cahier des charges strict auquel les marques doivent se plier afin de décrocher le Graal ;) Les certifications sont un réel gage de qualité qui permettent au consommateur de s’y fier complètement et de reconnaitre un shampoing écologique facilement. Par exemple, les ingrédients cracra vus plus hauts sont interdits dans les produits certifiés. Vous pouvez également vous fier au mention “Vegan” et au label “Cruelty Free”. Et oui, on peut (malheureusement) trouver de la graisse animale dans les savons et certains produits sont testés sur les animaux. 

Bon à savoir : La loi européenne interdit les tests sur les animaux pour tous les produits cosmétiques finis mais aussi de tous les ingrédients présents dans un produit cosmétique. Donc, tous les produits créés et fabriqués en Union Européenne seront forcément non testés sur les animaux. Gardez l’œil ouvert quand même pour les produits venant d’autres pays ;)

Lire aussi : Comprendre tous les labels écologiques

Comment reconnaître des produits vraiment "verts" ?

3. Reconnaitre un shampoing écologique par son format

Il existe de nombreuses alternatives écologiques aujourd’hui au shampoing classique. En effet, le shampoing est essentiellement constitué d’eau… et de l’eau, on en a tous à la maison. On a donc décidé chez Anotherway de créer et de sortir le TOUT PREMIER shampoing “à reconstituer” sous forme de pastilles. Le principe ? Vous mettez de l’eau dans votre contenant, vous y glissez les pastilles, vous laissez reposer et votre shampoing liquide est prêt ! Plutôt simple non ? ;)

On est vraiment trop content de proposer cette innovation qui apporte le même usage qu’un shampoing classique, la même efficacité, le plastique et les ingrédients cracra en moins. Et oui, notre shampoing est certifié Cosmos Organic ;)

Les autres types de shampoing

On voit également de plus en plus de shampoings en vrac dans des coopératives. Et ça on adore.

Vous avez également des shampoings solides qui sont des alternatives + écologiques que le shampoing classique. Cependant, l’usage étant différent d’un shampoing classique, il est encore boudé par certains. On peut comprendre… d’ailleurs chacun son rythme dans la transition écologique. C’est justement pour les personnes qui ne sont pas encore convaincus par le format solide, qu’on propose notre shampoing liquide à reconstituer chez soi. C’est aussi écologique que le format solide, tout en retrouvant l’usage d’un shampoing classique. 100% gagnant ;)

Le packaging

L’impact écologique d’un shampoing se reconnaît aussi par son packaging. Depuis maintenant de trèèès nombreuses années, les shampoings se trouvent dans des bouteilles en plastique à usage unique qui ne sont pas toujours recyclées. Aujourd’hui, avec l’apparition de nouveaux formats comme les formats rechargeables (en pastille ou juste la recharge liquide) ou en format vrac, de nombreux déchets plastique sont évités. De plus, le format solide se démocratise vraiment de plus en plus ce qui évite aussi de nombreuses bouteilles en plastique jetées. Faites attention au suremballage type un shampoing solide emballé dans un film plastique, lui-même emballé dans un carton ou les lots de shampoings dans des bouteilles plastique qui sont entourées de plastique pour bien montrer que c’est un lot.

4. Portez attention à la provenance du produit et des ingrédients

Comme tous les produits globalement, la provenance est hyper importante. Si votre shampoing a fait le tour du monde avant d’arriver chez vous, posez-vous les bonnes questions. Est-ce vraiment normal que chaque ingrédient proviennent de pays différents à des milliers de km de leur pays d’arrivée ? Est-ce que c’est normal que le produit soit fabriqué à 100 mille lieues de chez moi ? L’impact carbone de vos produits a clairement un impact sur l’environnement. Les produits lourds et acheminés par avion ou par bateau car ils viennent de loin sont un vrai désastre. Notre shampoing sous forme de pastilles permet d’économiser 85% sur l’impact carbone par rapport au transport. Alors, malin de faire ça sous forme de pastilles et juste le remplir à la maison ? ;)

De plus, chaque pays a ses propres réglementations hygiéniques et éthiques. Comme par exemple, il est autorisé en Chine d’utiliser des produits à provenance animale alors que c’est interdit dans les pays de l’UE. Au minimum, regardez où le produit est fabriqué. En France, c’est parfait, en Europe, c’est pas trop mal et en dehors de l’Europe il vaut mieux éviter ;) Pour aller encore + loin, dans l’idéal il faut regarder la provenance des ingrédients. Malheureusement, aujourd’hui ce n’est pas une obligation de mentionner la provenance des ingrédients donc très peu de marques le font. Mais peut-être que cela va évoluer ? Affaire à suivre ;)

Voilà, on a essayé de vous aider au mieux pour reconnaitre facilement un shampoing écologique. On a hâte de connaitre vos alternatives et vos tips pour reconnaitre un shampoing écologique !

Votre panier

Votre panier est vide