Vers une vaisselle zéro déchet

Vous avez suivi le match “Vaisselle industrielle VS vaisselle écologique” avec passion ? Que diriez-vous de plonger pleinement dans le coeur du sujet : la vaisselle zéro déchet ? Savon vaisselle solide, éponge lavable, tawashi, température lors des lavages… On vous dit tout sur la vaisselle zéro déchet.

Quel produit vaisselle choisir ?

Le savon vaisselle solide

Le savon solide pour la vaisselle, aussi appelé cake vaisselle, est une alternative durable aux liquides vaisselles traditionnels et même aux écologiques. 

Le savon solide vaisselle est un puissant détergent à base d’ingrédients naturels. Les recettes et ingrédients peuvent varier. Globalement, voici ceux que vous pouvez retrouver dans la composition : du savon (d’Alep ou de Marseille), du vinaigre blanc, des cristaux de soude, des tensioactifs naturels, de l’eau… Ça reste simple, pas vrai ? Tous ces ingrédients ont d’excellentes facultés dégraissantes, désinfectantes et nettoyantes. Certains contiennent des huiles essentielles qui parfument votre vaisselle. Là aussi, il y a 2 écoles, ceux qui adorent et ceux qui s’en passent largement. Sachez toutefois qu’au delà de l’odeur, les huiles essentielles présentent d’autres avantages, comme des propriétés anti-bactériennes et antiseptiques. Ces ingrédients sont eco-friendly, hypoallergéniques (sauf les huiles essentielles, faites attention) et biodégradables. 

Autre avantage, souvent les cakes vaisselles solides sont emballés dans un packaging + écologique, sans plastique. Pour l’utilisation, rien de plus simple, frottez votre éponge / tawashi humide sur le savon, et c’est parti ! Vous pouvez également utiliser un savon solide classique tel qu’un savon de Marseille ou un savon d’Alep. Ils seront un peu moins efficaces qu’un savon vaisselle solide car ils n’ont pas la faculté dégraissante.

Bon, si on résume le savon vaisselle solide = + d’efficacité + de bonne santé – de plastique – de rejet toxique. Que demander de plus ? En plus, si vous louez un appartement ou une maison lors de vos vacances, vous pouvez le prendre hyper facilement avec vous 😉
Astuce : pour le trimballer, emballez-le dans un Bee Wrap

Vaisselle écologique savon solide

Le liquide vaisselle

Pas de secret, les liquides vaisselles industriels sont plus dangereux pour l’environnement et pour la santé. Ils contiennent souvent des substances toxiques pour la peau (irritation, perturbateur endocriniens, allergie) et polluent les cours d’eau lorsque l’eau est rejetée. 

En effet, certaines substances ne sont pas filtrées par les stations d’épuration donc elles polluent les cours d’eau. 

Des alternatives existent comme le liquide vaisselle écologique ou le liquide vaisselle maison. Le liquide vaisselle écologique est composée majoritairement d’eau et d’agents nettoyants d’origine végétale. Il est aussi hypoallergénique. Les composantes naturelles du liquide vaisselle écologique permettent de ne pas polluer les eaux. 

Et vous pouvez aussi le faire vous-même 🙂 Le liquide vaisselle maison est écologique et économique. Il y a peu d’ingrédients, tous sont naturels et non-polluants. Maintenant reste plus qu’à trouver LA recette qui vous convient… (nous n’avons pas eu de coup de coeur à date).
Petit point à garder en tête : le liquide vaisselle maison est tout aussi efficace que ceux trouvés en grandes surfaces, mais il mousse moins, voire pas du tout. Ce n’est pas grave du tout. Cela peut juste paraître un peu déroutant au début, mais on s’y habitue vite 😉

Les pastilles

Les tablettes pour lave-vaisselle sont généralement 3 en 1. C’est-à-dire qu’elles lavent et contiennent aussi le liquide de rinçage et le sel régénérant. Les pastilles sont bien pratiques, certes, mais au niveau de la composition, on est pas hyper fan (et la planète non à notre humble avis). On retrouve des parfums de synthèse nocifs pour nous et l’environnement, et des tensioactifs. 

Les pastilles tout en 1 sont surtout très efficace pour les grands lave-vaisselles et pour des lavages bien remplis. Dans des petits lave-vaisselles ou lors de cycles courts, la pastille n’a pas le temps de se dissoudre donc le nettoyage est moins efficace et il y a du gaspillage. 

L’alternative qu’on vous propose ? La tablette écologique qui utilise des ingrédients biodégradables et, pour la plupart, d’origine naturelle. Un nouveau label a d’ailleurs fait son apparition en 2020 : “Ecocert Ecodétergent”. Il certifie, entre autres, l’utilisation de tensioactifs naturels et des parfums à base d’huiles essentielles. Lors de vos achats, favorisez les produits labellisés. Votre impact environnemental n’en sera que meilleur. Vous pouvez également mettre la main à la patte et faire vous-même des tablettes pour lave-vaisselle 😉

Pastille vaisselle DIY écologique citron

Si vous fabriquez vous-même vos tablettes : 

  • Ne soyez pas déprimé(e) si elles n’ont pas la belle forme comme les industrielles. C’est tout à fait normal et le but n’est pas de faire une copie conforme de l’industriel 😉 Il est d’ailleurs plus simple (et tout aussi efficace) de les laisser en poudre.
  • Il est conseillé de remplir le bac que de moitié (2 cuillères à café environ). Si vous remplissez totalement avec de la poudre, cela risque de créer un dépôt blanc sur la vaisselle.
  • Si vous voyez que le dépôt blanc persiste, mettez du vinaigre blanc alimentaire ou ménager dans le compartiment “rinçage”. Normalement, tous les dépôts disparaissent et vous retrouvez l’éclat d’antan 😉

Point loi : Les phosphates sont interdits dans les tablettes pour lave-vaisselle depuis 2017. Les phosphates ne peuvent pas être traités et se retrouvent dans les cours d’eau. Ils sont, en majorité, la cause de la prolifération d’algues qui asphyxient les espèces existantes.

Le gel

Le gel vaisselle est plus écologique que les pastilles puisqu’il limite le gaspillage : vous mettez la quantité que vous souhaitez et surtout en fonction de la charge de vaisselle à nettoyer. 

Le gel tout en 1 existe aussi. En plus, il lave le lave-vaisselle. La totale 😉

Il existe également des gels vaisselle écologiques qui sont faits à base de produits naturels tels que des extraits d’aloe vera et au savon de Marseille. Les gels sont très concentrés donc une petite quantité de gel permet de lavage une grande quantité de vaisselle. Il est plus onéreux à l’achat que des pastilles classiques mais à long terme, il devient moins coûteux, surtout si vous avez un petit foyer.

Quelle éponge choisir ?

Éponge lavable

Vous vous dites peut-être qu’une éponge traditionnelle est par définition “lavable” puisqu’elle passe sous l’eau et côtoie au quotidien du savon ?
Certes. Mais si vous vous décidez à la passer à la machine ou au lave-vaisselle à 60°C toutes les semaines, votre éponge traditionnelle aura vite peu fière allure. Ici on vous parle d’un autre produit beaucoup plus sain et écologique 😉 Une éponge lavable est composée de matières réutilisables et lavables. La composition peut, là aussi, varier selon les fabricants. Notre éponge double face est composée de tissu éponge certifié GOTS pour le côté tout doux, et de nid d’abeille certifié GOTS pour le côté gratounette. A l’intérieur ? De la ouate de polyester recyclé pour le rembourrage. 

Soyez-en certains, une éponge lavable zéro déchet (en tout cas, la nôtre 😉 ) est toute aussi efficace qu’une éponge traditionnelle. La composition est meilleure et la fonction première de l’éponge n’est pas atteinte. Elle nettoie, absorbe et désincruste très bien. 

Enfin, votre éponge vaisselle lavable se passe en machine donc 0 bactérie qui reste et stagne dans l’éponge. Nous en +, on a pensé à mettre une matière de rembourrage à l’intérieur qui facilite le séchage (de la ouate de polyester recyclé) et à créer une petite languette pour la suspendre et qu’elle sèche encore plus vite. Pour sûr, les bactéries n’ont pas le temps de se développer 😉 

Pour garder une éponge traditionnelle saine, il faudrait la changer toutes les semaines. Vous la changez au bout de combien de temps vous ? 😉 Le fait de ne pas les changer assez régulièrement engendre la prolifération de bactéries. Il peut y avoir des millions de bactéries et de germes sur chaque cm2, dont certains qui sont dangereux pour la santé. Et forcément, si l’éponge est remplie de bactérie, ce que vous allez nettoyer le sera aussi. 

Alors qu’avec votre éponge lavable vaisselle, un petit coup chaque semaine dans la machine à laver ou au lave-vaisselle à 60°C et le tour est joué ! Elle sera toujours aussi efficace et tout aussi saine. La durée de vie peut varier. Notre éponge lavable se conserve un an (à raison d’un lavage par semaine à 60°C). En fin de vie ? Gardez-la pour nettoyer votre bicyclette ou votre salon de jardin 😉

 

éponge lavable

Passez à la vaisselle écologique avec une éponge lavable

Tawashi

Le tawashi est une éponge fait-main qui nous vient du Japon, réalisée à base de chutes de tissus, de chaussettes ou de collants usés. Pour les adeptes des grosses aiguilles, vous pouvez aussi le tricoter. Vous trouverez différents tutos sur Internet pour créer votre chouette tawashi. 

L’avantage avec le tawashi, tout comme avec l’éponge lavable, c’est que ça se lave en machine. Ce lavage permet d’éliminer absolument toutes les bactéries et de le réutiliser pendant longtemps. La vaisselle n’en sera que plus propre 😉 

Petit bémol, en fonction du tissu que vous utilisez, le tawashi n’absorbe pas forcément très bien et il n’y a pas de côté abrasif comme sur une éponge lavable. Pour pallier ce problème, vous pouvez vous faire votre propre côté “gratgrat”. Récupérez des coquilles d’oeufs, nettoyez-les en profondeur, puis pilez-les à l’aide d’un mixeur ou d’un mortier. Enfin saupoudrez les coquilles d’oeufs sur la tâche incrustée, frottez avec le tawashi, et voilà, vos doigts de fée ont réussi à tout faire. Vive vous ! 

Autre petit bémol : le tawashi à tendance à se rétracter et à former une boule. Mieux vaut en créer un très grand au départ pour limiter cet effet 😉

Économiser de l’eau

Pour vos lavages à la main, il existe quelques astuces afin d’économiser de l’eau. A vous de jouer dès votre prochaine vaisselle 😉

  • Basique : coupez l’eau lorsque vous ne vous en servez pas. Ça peut paraître logique, mais on sait jamais 😉
  • Si vous avez 2 bacs dans votre évier, faites un bac de nettoyage et un de rinçage.
    Si vous n’avez qu’un bac, vous pouvez utiliser une bassine en guise de second bac. Placez votre vaisselle sale dans un bac rempli d’eau avec un peu de savon. Dans le second bac, mettez seulement de l’eau claire. Munissez-vous de votre éponge lavable et de votre super savon vaisselle solide pour laver votre vaisselle. 

Une fois nettoyé, replongez l’élément dans le bac avec toute la vaisselle afin d’éliminer les résidus. Plongez-le ensuite dans le bac d’eau propre et faites-le sécher. Selon la quantité de vaisselle à nettoyer, vous pouvez changer 1 à 2 fois l’eau du bac propre. Cette technique permet d’économiser de nombreux litres d’eau

  • Pour remplir votre bac de vaisselle sale, vous pouvez utiliser l’eau des pâtes que vous venez de faire cuire 😉
  • Vous pouvez installer un réducteur de pression sur votre robinet. Grâce à ça, vous déterminez le nombre de litres d’eau consommés par minute.

Bonus : laissez en permanence un bac dans votre évier pour récupérer l’eau (quand vous vous servez un verre d’eau, que vous passez un fruit sous l’eau, etc…). Vous pourrez arroser vos plantes avec et si l’eau est propre vous pourrez remplir la gamelle de vos chers compagnons 😉

Le choix du cycle de nettoyage

Tout comme pour vos machines de vêtements, le fait de chauffer l’eau dans le lave-vaisselle est ce qui consomme le plus d’énergie. 

Aujourd’hui les lave-vaisselles utilisent peu d’eau lors d’un lavage classique. Ce n’est pas l’utilisation d’eau qui prend le plus d’énergie. Lors d’un lavage, 80% de l’énergie est destinée à chauffer l’eau. Il est donc très important de contrôler la température lors des lavages. Les lave-vaisselles proposent des températures entre 40 °C et 70 °C généralement. Pour une vaisselle peu sale, il est vivement recommandé de faire un cycle à 40 °C. Pour une vaisselle moyennement sale, il est conseillé de faire une machine à 50 °C. Les lavages de plus de 50 °C sont faits pour de la vaisselle extrêmement sale avec des taches incrustées. Si possible, ils doivent rester rares. 

Quid du programme éco ? Le programme éco ou bio économise de l’énergie soit en baissant la température de l’eau soit en limitant l’eau utilisée voire les 2. La température de l’eau tourne autour de 40 et 50 °C lors des lavages éco. La limitation de l’eau se fait notamment grâce à la réutilisation de l’eau lors du cycle de lavage. Si votre vaisselle le permet, évitez les pré lavages, ce sont eux qui consomment le plus d’eau. Et si votre vaisselle est peu sale, il est inutile.

Être zéro déchet n’est pas une mince affaire, mais on sait que vous êtes sur le bon chemin. N’oubliez pas que chaque petit geste compte et qu’il est important de faire une transition vers le zéro déchet en douceur. Le but est de prendre du plaisir et non de se frustrer.

On attend avec impatience vos retours, vos avis, vos interrogations autour de la vaisselle zéro déchet à hello@another-way.com ou sur nos réseaux sociaux !

Partager :

Vous aimerez peut-être aussi…