Comment reconnaître un gel douche écologique ?

Comment reconnaître un gel douche vraiment écologique ? Alors ça c’est une bonne question. Est-ce qu’il vaut mieux opter pour un savon de Marseille ? un gel douche classique ? un gel douche certifié bio…? 

On vous aide à comprendre et surtout à faire le bon choix pour vous et pour la planète.

1. Identifier la composition du gel douche

Comment analyser facilement la composition d’un gel douche ? C’est vrai qu’on a en tête des ingrédients un peu flous avec des noms à rallonge et parfois même pas français. La composition des gels douche est de plus en plus réglementée afin que les ingrédients nocifs pour l’environnement soient éliminés. A garder en tête que la provenance des ingrédients a aussi un fort impact sur l’écologie. Par exemple, on évite l’ingrédient “sodium palmate” qui est en fait de l’huile de palme, qui ne vient pas d’à côté (+ on connait l’enjeu écologique actuel autour de l’huile de palme).

Quelques ingrédients résistent encore aux restrictions comme l’EDTA ou le polymer (ou polyquartenium) qui sont des désastres écologiques. L’EDTA joue le rôle de chélateur, c’est à dire qu’il neutralise les ions métalliques pouvant affecter la stabilité ou l’apparence du produit. L’EDTA est nocif pour l’environnement car il n’est pas biodégradable. En plus, il est non filtrable ni par les stations d’épuration ni par les filtres de nos robinets. Donc on finit par les ingérer… Pas dingue quand on sait que l’EDTA est chargé de neutraliser les métaux lourds en ne formant qu’un avec eux. En gros, il est possible qu’on ingère des métaux lourds à cause de l’EDTA. Et si on ne l’ingère pas c’est qu’il est en train de polluer nos mers et océans. Bref, pas très jojo tout ça. 

Au niveau du polymer (qui vient jouer par exemple le rôle d’épaississant ou d’émulsifiant pour obtenir la bonne texture de produit), ce sont en fait des micro plastiques qui ne sont pas filtrables par les stations d’épuration, qui se retrouvent par la suite dans les mers et océans, qui sont ingérés par les poissons qui causent soit leur disparition soit que nous ingérons. Vous reprendrez bien un peu de plastique ?

En effet, au-delà de l’impact environnemental, la composition des produits cosmétiques / hygiéniques a clairement un impact énorme sur notre santé. Dans certains gels douche – et dans beaucoup d’autres cosmétiques – il y a des ingrédients qui peuvent être nocifs ou dangereux pour la santé. A savoir que dans la liste des ingrédients (aussi appelée par le joli nom de liste INCI), les ingrédients apparaissent dans un ordre bien précis, en fonction de la quantité utilisée dans le produit. Généralement, dans un gel douche classique le premier ingrédient sera ‘Aqua’. C’est d’ailleurs pour ça que nous avons créé le format sans eau en pastilles. De l’eau on en a tous à la maison 😉 Ce détail a son importance car si par exemple, vous avez acheté un gel douche à base de noix de coco et que l’ingrédient “huile de coco” apparaît en 20 ème position sur la liste des ingrédients, c’est pas très très bon signe (dans le sens où il sera faiblement présent).

Au niveau des ingrédients nocifs, on pense aux sulfates qui permettent de mousser beaucoup beaucoup mais qui sont connus pour être très irritants. D’ailleurs, le fait de mousser n’est pas forcément gage de qualité. C’est pas parce que ça ne mousse pas que ce n’est pas efficace 😉 

Les ingrédients à éviter sont nombreux, on vous donne ceux que l’on retrouve le plus souvent.

Ingrédients à éviter dans les produits cosmétiques / hygiéniques : 

  • le phénoxyéthanol (conservateur suspecté d’être un perturbateur endocrinien), 
  • la paraffine (substance dérivée du pétrole), 
  • l’ammonium… Et on en passe. On vous conseille, en plus de regarder attentivement tous les ingrédients, de compléter avec des applications comme Yuka ou INCI Beauty qui permettent de vulgariser les ingrédients complexes à comprendre. 


Le nombre d’ingrédients listés peut également vous donner un indice. Plus c’est long, moins c’est bon signe

Si vous êtes vigilants sur tous ces points, vous devriez trouver LE gel douche bon pour VOUS et pour la planète 😉

2. Reconnaître un gel douche écologique grâce à ses certifications

Partez du principe que si un gel douche est certifié Cosmos Organic, Cosmos Natural, Cosmébio, Natrue ou Slow Cosmétique, c’est qu’il est bon. Ces labels imposent un cahier des charges strict auquel les marques doivent se plier afin de décrocher le Graal 😉 Sur notre gel douche, nous sommes certifiés Cosmos Organic avec 95% d’ingrédients d’origine naturelle. La qualité et le respect de l’environnement et de l’Homme sont notre priorité.  Les certifications sont un réel gage de qualité qui permettent au consommateur de s’y fier complètement. Vous pouvez également vous fier au mention “Vegan” et au label “Cruelty Free”. Et oui, on peut (malheureusement) trouver de la graisse animale dans les savons et d’autres produits sont testés sur les animaux. Bon à savoir : La loi européenne interdit les tests sur les animaux pour tous les cosmétiques. Donc, tous les produits créés en Union Européenne seront forcément non testés sur les animaux. Gardez l’oeil ouvert quand même pour les produits venant d’autres pays 😉

Psssst, on vous en dit plus sur toutes les certifications vertes.

3. Reconnaître un gel douche écologique par son format

Il existe de nombreuses alternatives aujourd’hui au gel douche classique qui sont plus écologiques. En effet, le gel douche est essentiellement constitué d’eau… et de l’eau, on en a tous à la maison. Il existe donc des gels douche “à reconstituer” sous forme de pastilles ou de poudre. Le principe ? Vous mettez de l’eau dans votre contenant, vous glissez la pastille ou la poudre, vous laissez reposer et votre gel douche est fait ! Plutôt simple non ? 😉 

On voit également de plus en plus de gels douche en vrac dans des coopératives et en magasin. Et ça on adore 😉 

Vous avez également les savons solides qui sont des alternatives + écologiques que le gel douche. Attention, cependant toujours à bien regarder les ingrédients, il peut y avoir des “faux” savons de Marseille qui utilisent de la graisse animale dans leur savon.

L’impact écologique d’un gel douche se reconnaît aussi par son packaging. Depuis maintenant des années, les gels douche se trouvent dans des bouteilles en plastique à usage unique qui ne sont pas toujours recyclées. Aujourd’hui, avec l’apparition de nouveaux formats comme le format rechargeable sous forme de pastille ou le format liquide rechargeable ou en format vrac, de nombreux déchets sont évités. De plus, le format solide se démocratise vraiment de plus en plus ce qui évite aussi de nombreuses bouteilles en plastique jetées. Faites attention au suremballage type un savon solide emballé dans un film plastique, lui-même emballé dans un carton ou les lots de gels douche dans des bouteilles plastique qui sont entourées de plastique pour montrer que c’est un lot.

4. Porter attention à la provenance du produit et des ingrédients

Un peu comme tous les produits, la provenance est hyper importante. Si votre gel douche a fait le tour du monde avant d’arriver chez vous, déjà, soyez jaloux si vous n’avez pas eu l’occas’ de faire le tour du monde et surtout posez-vous les bonnes questions 😉 Est-ce vraiment normal que chaque ingrédient proviennent de pays différents à des milliers de km de leur pays d’arrivée ? Est-ce que c’est normal que le produit soit fabriqué à 100 mille lieues de chez vous ? L’impact carbone de vos produits a clairement un impact sur l’environnement. Les produits lourds et acheminés par avion car ils viennent de loin sont un vrai désastre. Au minimum, regardez où le produit est fabriqué. En France, c’est parfait, en Europe, c’est pas trop mal et en dehors de l’Europe il vaut mieux éviter 😉 Pour aller encore + loin, dans l’idéal il faut regarder la provenance des ingrédients. Malheureusement, aujourd’hui ce n’est pas une obligation de mentionner la provenance des ingrédients donc très peu de marques le font. Mais peut-être que cela va évoluer ? Affaire à suivre 😉 

Voilà, on a essayé de vous aider au mieux pour reconnaître un gel douche écologique facilement. On a hâte de connaitre vos alternatives et vos tips pour reconnaitre un gel douche écologique !

Partager :

Je complète ma démarche zéro déchet