4 astuces pour utiliser son lave-vaisselle en mode écologique

Avoir un lave-vaisselle est égal à la fin des montagnes d’assiettes empilées dans l’évier, la liberté de pouvoir manger, débarrasser et s’asseoir dans le canap’ tranquillou… Et plein d’autres choses que certains ne connaissent pas. 

Utiliser un lave-vaisselle, en plus du confort, est aussi plus écologique (la plupart du temps) que de faire la vaisselle à la main (ou que jeter sa vaisselle par la fenêtre…. et pourquoi pas ?!). Le lave-vaisselle demande moins d’eau et aussi d’électricité même s’il est pas mal énergivore à la construction. Mais comment optimiser l’utilisation de son lave-vaisselle en mode écologique ? On vous glisse des petites astuces pour avoir les bonnes pratiques d’usage de son lave-vaisselle en mode écologique.

1/ Acheter un lave-vaisselle éco-responsable

Avant de pouvoir utiliser un lave-vaisselle de manière écologique, il faut en avoir un (bien vu l’artiste 😉 ). Alors qu’est-ce que ça signifie “acheter un lave-vaisselle éco-responsable” ? On vous aide à trouver LE lave-vaisselle de votre life :

a) Définir la taille du lave-vaisselle en fonction de votre besoin.

Il existe des lave-vaisselle de différentes tailles et c’est hyper important d’y prêter attention. Vous n’aurez pas les mêmes besoins de lavage si vous êtes 2 ou si vous êtes 6 dans votre foyer. En fait, si vous mettez 1 semaine à remplir votre lave-vaisselle et donc à le lancer, vous devrez mettre un programme + fort car il y aura sûrement des ingrédients très incrustés voire moisis. Et au fur et à mesure, vous allez peut-être lancer votre lave-vaisselle alors qu’il est à moitié plein (ou vide tout dépend du point de vue 😉 ). C’est donc important d’adapter la taille de votre lave-vaisselle aux besoins de votre foyer.

b) Acheter un lave-vaisselle d’occasion.

Acheter un lave-vaisselle d’occasion est clairement une bonne idée déjà pour réduire ses dépenses mais aussi pour son impact environnemental. Réutiliser des produits qui sont encore en état de marche au lieu de jeter est vraiment bénéfique pour l’environnement. Alors, on hésite pas à donner plusieurs vies à ses objets 😉

c) Acheter un lave-vaisselle avec des indices au vert.

Aujourd’hui pour les lave-vaisselle, il n’y a que l’étiquette énergie qui est obligatoire. On espère bientôt que l’indice de réparabilité arrive aussi sur les lave-vaisselle. Pour le moment, faites donc attention à l’étiquette énergie. Pour vous expliquer rapidement, c’est une note de A à G (A étant la meilleure note) qui correspond à la consommation énergétique du produit. Vous avez aussi d’autres informations comme le bruit émis par le lave-vaisselle, la consommation d’électricité pour 100 lavages, la consommation d’eau par cycle et la durée moyenne d’un cycle économique. On favorise donc l’achat des produits qui sont au vert ou qui s’en rapproche le + possible.

2/ Utiliser des tablettes écologiques

Limiter son impact environnemental passe aussi par acheter des produits et tablettes écologiques. Pour les reconnaître, le premier indicateur est le label. Vous pouvez vous fier aux labels Ecodetergent, Ecolabel Européen, Nature & Progrès… Ils certifient tous que le produit respecte un cahier des charges strict et respecte des normes environnementales et sociales imposées. Une fois que vous avez regardé les labels, jetez un œil au lieu de fabrication. Bien sûr, favorisez les tablettes lave-vaisselle produites proches de chez vous.
Optez aussi pour des tablettes 3 en 1 : c’est à dire, qu’elles permettent le lavage, dégraissage et toutes les fonctionnalités classiques, et en plus, elles remplacent le sel et le liquide de rinçage (c’est ça en moins à acheter et de déchets aussi). D’ailleurs vous pouvez paramétrer la plupart des lave-vaisselle pour indiquer que vous utilisez des tablettes tout en un.
Et si vous voulez aller plus loin, regardez les ingrédients. Pour vous aider, on vous met les ingrédients à bannir et à éviter :

  • Les polycarboxylates (PCA). Ils sont issus de la pétrochimie donc très énergivores pour la fabrication et sont peu biodégradables.
  • Les phosphonates. Après l’interdiction en 2017 de l’usage des phosphates dans les tablettes lave-vaisselle qui étaient responsables de l’eutrophisation dans les milieux aquatiques, on a vu apparaître les phosphonates. Cependant, les phosphonates sont très peu biodégradables et participent aussi à l’eutrophisation des milieux aquatiques. C’est NON ! 
  • Le plastique hydrosoluble autour des tablettes. Bien qu’il soit bien pratique pour la conservation et le transport, le plastique autour de la pastille lave-vaisselle ne se désintègre pas complètement. Il reste des micro-plastiques qui ne sont pas filtrés par les stations d’épuration et qui se retrouvent dans les océans voire dans les estomacs des poissons que l’on mange par la suite. Pas super non ?
  • Les parfums synthétiques. Ils sont souvent issus de la pétrochimie et ne sont pas bons pour la santé.

Les ingrédients mentionnés sont généralement proscrits dans les labels écologiques donc encore une fois, vous pouvez vous fier aux labels. Et si vous vous sentez, vous pouvez bien sûr créer vos propres tablettes lave-vaisselle maison 😉 Envoyez-nous vos recettes à hello@another-way.com, on en testera une (ou plusieurs) en live !

3/ Entretenir son lave-vaisselle

Un lave-vaisselle doit bien s’entretenir pour le faire fonctionner pendant longtemps. Pour commencer, tous les 2 mois environ (tous les mois idéalement), décrassez votre filtre. Débranchez votre lave-vaisselle et inspectez votre filtre. Si vous ne voyez pas ce que c’est, c’est simple : c’est le gros truc sous le panier du bas 😉 Une fois que vous vous êtes assuré(e) qu’il n’était pas troué, on passe à la meilleure partie : le vidage du filtre. Alors si vous ne le faites pas régulièrement, vous risquez d’avoir de belles trouvailles. C’est hyper important de vider et de bien nettoyer votre filtre pour qu’il continue à bien filtrer (logique). Ça permettra donc que vos lavages soient toujours aussi efficaces. En même temps, jetez un coup d’œil à vos bras de lavage (le machin qui tourne dans le bac du bas et en haut du lave-vaisselle) pour vérifier qu’ils ne sont pas encrassés. Si les orifices sont bouchés, laissez tremper le ou les bras dans de l’eau et du vinaigre blanc (60% d’eau, 40% de vinaigre) pendant 2 heures. Finissez délicatement au cure dent s’il reste encore des choses coincées dans les orifices (patience les amis, patience). Enfin, tous les 3 mois environ, mettez 25 cL de vinaigre blanc dans la cuve de l’appareil et faites tourner le lave-vaisselle à vide à une température élevée.
Avec tous ces petits tips, normalement, votre lave-vaisselle aura une belle vie pendant des années et des années.

4/ Utiliser des modes de lavage adaptés

Pas besoin d’utiliser la fonction prélavage ou même de prélaver votre vaisselle à la main. Aujourd’hui, les lave-vaisselle sont très performants, donc le prélavage est inutile à part en cas d’extrêêêêême urgence. 

La première règle pour bien adapter son mode de lavage est déjà de vérifier les recommandations du produit que vous achetez. Certaines tablettes sont efficaces à partir de 35°C, d’autres à partir de 50°C et d’autres sont efficaces jusqu’à 45°C. Il est donc important d’adapter le cycle choisi avec votre produit nettoyant. 

Si vous n’avez pas beaucoup de vaisselle, optez pour un cycle court. Si votre vaisselle est peu sale ou moyennement sale, optez pour un cycle court aussi avec la + faible température possible. En effet, là où l’énergie est la plus dépensée c’est lorsqu’il faut chauffer l’eau. Donc, dans la mesure du possible, il faut éviter les hautes températures dans votre lave-vaisselle. En fait, dans l’idéal pour une vaisselle classique journalière (pas de choses encrassées ou très très sales), optez pour le programme “Éco” qui est souvent le plus économique et donc écologique. Il va réguler la température mais aussi le nombre de litres d’eau dépensés pour un lavage.

Et voilà, vous avez maintenant 4 astuces pour utiliser votre lave-vaisselle de manière écologique et le + longtemps possible 😉 Envoyez-nous vos meilleures recettes de tablettes lave-vaisselle pour qu’on puisse les tester et les partager !

Partager :

Je complète ma démarche zéro déchet