L’histoire de l’éponge

On a tous une éponge chez nous, mais qu’est-ce que c’est vraiment et d’où ça vient ? Pourquoi aujourd’hui les éponges synthétiques sont discutées ? On vous explique tout !

Une éponge c’est quoi ?

Une éponge est un objet / un accessoire que l’on a globalement tous à la maison. Elle est hyper pratique et efficace pour nettoyer aussi bien la vaisselle que les surfaces. Elle a un côté hyper absorbant et libère tout ce qui est absorbé par une simple pression dessus. L’éponge est clairement l’accessoire indispensable et classique dans une maison.

D’où vient l’éponge ?

Les premières éponges utilisées étaient d’origine animale. On en retrouve d’ailleurs encore aujourd’hui. Ce sont les éponges que l’on retrouve dans la mer. Longtemps considérées comme des végétaux, les éponges marines sont bel et bien des animaux. En fait, c’est leur squelette qu’on utilise pour faire des éponges telles qu’on les connaît. Elles sont utilisées depuis des millénaires. Bien plus tard, dans les années 1930, la création des éponges synthétiques fait son apparition. Faites à base de dérivés de pétrole, l’éponge a un côté absorbant et un côté gratounette pour bien “décaper”. Elles sont très pratiques, très peu chères et bien plus résistantes que les éponges animales. Cependant, le procédé de fabrication et la composition sont largement discutés car ils sont très énergivores et polluants. 

Depuis quelques années maintenant, il existe des éponges en fibres naturelles végétales ou des éponges faites à base de chutes de tissu (les tawashis). Elles sont beaucoup plus écologiques que les éponges synthétiques puisqu’elles sont lavables et faites à base de tissu.

Pourquoi opter pour une éponge lavable ?

L’éponge synthétique traditionnelle n’est pas lavable, si vous essayez de la mettre en lave-vaisselle ou en lave-linge, elle ressortira complètement désintégrée (pas forcément au 1er lavage, mais au fur et à mesure) 😉 Elle n’est pas faite pour être lavée : sa résistance aux lavages n’a pas été testée.
Le problème, c’est que les éponges synthétiques retiennent très bien l’eau et on le sait, l’eau développe des bactéries. En gros, l’eau croupie dans votre éponge et donc votre éponge retient plein de bactéries. Pour bien faire, il faudrait changer notre éponge toutes les semaines ou toutes les 2 semaines pour éviter au maximum que ces bactéries impactent notre santé. Entre nous, c’est clairement pas ce qu’on fait 😉 Du coup -accrochez-vous- il y a des millions de germes au cm3 :  sur chaque éponge, il y a environ 73 familles de bactéries, dont certaines sont pathogènes et dangereuses pour l’homme…

Quelle alternative du coup ?
L’éponge lavable en tissu est tout aussi efficace qu’une éponge classique, en enlevant tous les procédés chimiques qui ont un gros impact sur notre santé et sur l’environnement. Pour Anotherway, nous avons fait le choix de prendre du tissu éponge, de la ouate de polyester recyclé et un tissu nid d’abeille pour le côté gratounette. Ces pièces sont ensuite assemblées par des couturières, donc il n’y a pas de colle. Vraiment très naturel 😉
Ensuite, côté utilisation, elle est beaucoup plus écologique également. Vous n’en utilisez qu’une par an en moyenne, et elle est beaucoup plus hygiénique. Pourquoi ? Très simple : une fois par semaine, vous la passer à 60°C max en machine à laver ou en lave-vaisselle. Bye bye les bactéries. Et elle tient sur le long terme : vous pouvez réutiliser votre éponge environ une cinquantaine de fois (nous l’avons testée sur + de 52 passages en machine). 

Bref, l’éponge lavable en tissu est le bon choix à faire aussi bien pour votre santé (stop aux microbes) que pour l’environnement (réduisez vos déchets).

Qu’est-ce que je fais de mon éponge lavable en fin de vie ?

En fin de vie, vous pouvez vider votre éponge de la ouate, jeter la ouate dans votre poubelle et jeter l’éponge dans une benne à textile. Vous pouvez sinon la garder pour nettoyer votre table de jardin ou votre bicyclette par exemple.

Quelles sont les éponges naturelles végétales ?

Aujourd’hui, on trouve d’autres alternatives que les éponges lavables.
Il existe des éponges naturelles végétales. On retrouve la luffa ou loofah qui peut pousser directement dans votre jardin. C’est top non ? 😉 La luffa est un cucurbitacée qui ressemble un peu à un concombre ou à une courgette.

Pour ce faire, plantez des graines de luffa dans un pot vers la fin mars idéalement. La température idéale de la luffa est de 12°C en moyenne tout en étant dans un espace lumineux. Un mois après, transplantez vos semis en pleine terre ou dans votre jardinière. Arrosez lorsqu’il le demande, vous verrez les feuilles flétrir quand il a soif. Au bout de quelques mois, vous verrez 3 à 5 fruits apparaître par plant 🙂 Si vous avez planté en mars, vous pourrez récolter vos “courges éponges” en automne environ. Une fois récoltés, faites-les sécher dans un endroit sec puis faites les tremper dans une bassine d’eau pendant 3-4 jours. Ensuite, enlevez la pulpe et les graines au milieu de la “courge éponge” (gardez les graines si vous souhaitez en replanter l’année d’après). 

Maintenant, il faut faire blanchir ce qu’il vous reste. Plongez le restant quelques secondes dans de l’eau bouillante. Attention de ne pas vous brûler les doigts 😉 Une fois secs, vous aurez la luffa. Elle se présente sous forme de cylindre blanc, fibreux et abrasif. Il ne vous reste plus qu’à couper la taille souhaitée et le tour est joué ! Prêt(e) à frotter votre vaisselle avec 😉

Si vous n’avez pas de jardin ou pas l’envie de vous lancer dans la culture de loofah, vous pouvez en trouver dans les jardineries ou dans les magasins bio 🙂

Voilà, vous savez tout sur l’éponge et sur ses alternatives. On a hâte de voir vos plantations de luffa 😉 Écrivez-nous à l’adresse hello@another-way.com ou sur tous nos réseaux sociaux.

Partager :

Je complète ma démarche zéro déchet