Qu’est-ce que le réchauffement climatique ?

On en entend beaucoup parler et on sait que c’est néfaste pour notre Terre et notre développement. Mais qu’est-ce que réellement le changement climatique ? Comment le reconnaître ? D’où vient-il à la base ? Plein de questions que vous vous posez peut-être sans réellement avoir les réponses. Si jamais vous avez déjà toutes les informations, on vous invite à regarder nos petits gestes pour trouver de l’inspiration sur comment réduire ses déchets et comment éviter au maximum le dérèglement climatique.

Avant de nous intéresser au réchauffement climatique, prenons d’abord un peu de recul pour comprendre « l’effet de serre ». Vous avez probablement déjà entendu parler de ce terme, mais qu’est-ce qu’il signifie exactement ? Et quel est son rapport avec le réchauffement climatique de la planète ?

L'effet de serre

Dans une serre, la lumière du soleil pénètre par les parois transparentes. La lumière est partiellement absorbée par les plantes et le sol à l’intérieur de la serre et partiellement renvoyée sous forme de rayonnement thermique. Une partie de la chaleur s’échappe par le verre, tandis qu’une autre reste dans la serre. Cela fait monter la température à l’intérieur de la serre et aide à garder les plantes bien au chaud. C’est donc pour cela que des plantes comme les fraises et les tomates peuvent pousser même pendant les mois froids de l’hiver. On vous conseille bien évidemment de respecter les saisonnalités des aliments et de consommer des produits uniquement de saison 😉 

La Terre retient la chaleur de la même manière. L’énergie solaire traverse l’atmosphère, puis elle est partiellement absorbée par les plantes, le sol et l’océan, et le reste est réfléchi. Au lieu que toute l’énergie s’échappe par l’atmosphère terrestre, une partie de la chaleur est piégée par les gaz présents dans l’air (gaz à effet de serre tels que le dioxyde de carbone, la vapeur d’eau, le méthane…). Le fait de piéger la chaleur par les gaz à effet de serre est nécessaire pour maintenir un climat vivable sur la Terre. Pour mettre les choses en perspective, la Lune, qui se trouve à la même distance du Soleil que la Terre mais qui n’a pas d’atmosphère, peut atteindre des températures aussi basses que -170°C la nuit.

c’est quoi le réchauffement climatique

Donc, le réchauffement climatique est une bonne chose ?

Une certaine chaleur est bonne, mais trop de chaleur est mauvais. Le problème, c’est que la planète se réchauffe actuellement trop, et trop vite.

Les niveaux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère qui piègent la chaleur, ont naturellement fluctué au cours de l’Histoire. Notamment, en raison des éruptions volcaniques, des variations du rayonnement solaire, des conditions météorologiques et de la position de la Terre par rapport au soleil. Mais dans l’ensemble, les concentrations de gaz à effet de serre sont restées relativement constantes au cours des derniers milliers d’années. C’est-à-dire jusqu’aux 150 dernières années.

Depuis lors, les températures mondiales ont augmenté de 2 °C, ce qui peut sembler insignifiant. Mais, compte tenu de la taille et de l’énorme capacité thermique des océans par exemple, il faut une énorme quantité de chaleur pour faire augmenter la température moyenne de la Terre, même une faible augmentation. Les 10 années les plus chaudes jamais enregistrées ont toutes eu lieu depuis 1998, et neuf d’entre elles depuis 2005. Dans l’ensemble, la température moyenne de la planète est actuellement supérieure de 1,15 °C à la moyenne préindustrielle. Les scientifiques ont tiré la sonnette d’alarme : nous devons rester en deçà d’une augmentation de 2 degrés pour éviter des conséquences climatiques catastrophiques. 

Pour vous donner une idée, la différence entre les températures moyennes mondiales actuelles et celles des périodes glaciaires il y a des millions d’années, n’est que de 5°C ! Une augmentation de 2°C en 150 ans est donc clairement un gros problème.

D'où vient toute cette chaleur ?

Les activités humaines telles que les décharges, la combustion de ressources fossiles, l’agriculture animale, le secteur des transports, l’utilisation d’engrais… et bien d’autres encore, émettent des gaz à effet de serre dans l’atmosphère et aggravent l’effet de serre naturel de la Terre. Par exemple, depuis la révolution industrielle, l’Homme a augmenté de plus d’un tiers la quantité de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. 

Plus il y a de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, plus l’effet de serre est fort, ce qui signifie une planète plus chaude. Vous commencez à voir le cercle ? 

c'est quoi le réchauffement climatique

Pourquoi un réchauffement trop important est-il néfaste ?

Modèles météorologiques extrêmes

Cette augmentation de chaleur entraîne des températures saisonnières extrêmes, c’est-à-dire que certaines régions connaissent des étés d’une chaleur record, tandis que d’autres connaissent des hivers plus froids que la normale. Par exemple, l’été 2021 a été l’été le + chaud jamais enregistré en Europe.

Les températures plus élevées dans l’Arctique entraînent des variations importantes du courant-jet polaire (la frontière entre l’air froid du pôle Nord et l’air chaud de l’équateur). Ces variations plus importantes entraînent l’arrivée d’air froid plus au sud. Cela explique pourquoi des régions comme l’est des États-Unis connaissent des hivers plus froids alors que la planète se réchauffe. Vous comprenez donc que ce n’est pas parce que certaines régions sont plus froides, que le réchauffement climatique n’existe pas 😉 

Un climat plus chaud influe également sur les régimes climatiques de manière plus radicale en créant une atmosphère qui recueille, retient et laisse tomber l’eau de telle sorte que les zones humides deviennent plus humides et les zones sèches plus sèches. Il en résulte de violentes tempêtes, des inondations, des sécheresses et des incendies de forêt, qui présentent des risques graves pour l’environnement naturel et menacent la santé humaine. 

Les changements climatiques influencent également la croissance des plantes et des animaux – certains se développent et d’autres régressent.

Air pollué

La hausse des températures aggrave également la pollution de l’air en augmentant l’ozone au niveau du sol. Il est créé lorsque la pollution provenant d’éléments tels que les voitures, les avions et les émissions des usines réagit à la lumière du soleil et à la chaleur. Cela crée du smog, une brume sèche épaisse, mélange toxique de gaz et de particules (qui est particulièrement dangereux pour les personnes souffrant d’asthme et d’allergies), et plus les températures sont élevées, plus le smog est créé.

c’est quoi le réchauffement climatique

Extinction de la faune et de la flore

De nombreuses espèces terrestres et aquatiques ont déjà déplacé leur aire de répartition géographique vers des climats plus frais ou des altitudes plus élevées pour tenter d’échapper au réchauffement. Les comportements saisonniers et les schémas de migration traditionnels sont également en train de changer. Les changements de température s’opèrent si rapidement que de nombreux organismes ne peuvent pas migrer assez vite, ce qui entraîne l’extinction de nombreuses espèces. Des phénomènes comme la déforestation et l’acidification des océans entraînent une perte importante pour de nombreux écosystèmes.

En 2015, une étude a montré que les espèces vertébrées disparaissaient déjà 114 fois plus vite qu’elles ne le devraient. Selon un rapport des Nations Unies sur la biodiversité, plus d’un million d’espèces végétales et animales sont menacées d’extinction.

Extinction humaine

Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme : le changement climatique est « la plus grande menace sanitaire mondiale du XXIe siècle ». Qu’il s’agisse de la pénurie de nourriture et d’eau, des maladies dues à la pollution atmosphérique, des décès liés à la chaleur, des catastrophes naturelles ou de l’élévation du niveau des mers, le changement climatique a un impact sur chacun d’entre nous.

Comme beaucoup d’autres espèces ont déjà commencé à le faire, à mesure que les températures mondiales continuent d’augmenter et que les conditions météorologiques extrêmes s’installent, les humains devront eux aussi rechercher des climats plus vivables, ce qui entraînera une migration climatique massive. Aujourd’hui, 1 % de la planète se trouve dans une zone chaude à peine vivable. D’ici 2070, cette proportion pourrait passer à 19 %. Mais où iront ces milliards de personnes ? 

Le changement climatique n’est pas seulement une planète chaude ou froide, c’est une planète plus ou moins vivable.

Je ne suis qu'une personne, alors que puis-je faire ?

Chaque mesure visant à atténuer le changement climatique est positive, qu’elle soit petite ou grande. Chacun a le pouvoir de changer les choses et d’éviter que d’autres catastrophes arrivent. Voici quelques moyens de plaider pour la protection des personnes et de la planète :

Limiter la consommation de produits d'origine animale.

L’agriculture animale est l’un des principaux responsables des émissions de méthane, de la déforestation et de l’utilisation de l’eau et des terres. Comme dit plus haut, même une petite réduction est bonne. Considérez ces changements comme un investissement dans votre avenir, et non comme un sacrifice. On vous invite d’ailleurs à regarder le document Seaspiracy pour avoir un maximum d’éléments en tête.

Réduire vos déchets.

Les décharges sont l’une des trois principales sources de méthane, un gaz à effet de serre beaucoup plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2). Ce blog est rempli de moyens simples pour commencer à réduire vos déchets dès aujourd’hui. 

Tout ce que vous mettez dans une décharge nécessite de l’énergie et des ressources pour être fabriqué (et est probablement fait de plastique), donc réduire vos déchets signifie réduire l’ensemble des ressources et des combustibles fossiles que vous utilisez. 

Passez à l’action et adoptez des solutions écologiques et zéro déchet 🌱

Dites non aux produits jetables.

On ne vous refait pas le dessin. Moins il y a de produits jetés, moins il y a de pollution, plus on prolonge la durée de vie de la Terre (telle qu’on la connaît aujourd’hui). Si vous voulez des alternatives sans plastique et sans emballage pour les produits que vous utilisez quotidiennement ou si vous voulez investir dans des alternatives multi-usages aux produits jetables à usage unique, jetez un coup d’œil à notre boutique zéro déchet.

Faire du compostage.

Les déchets alimentaires sont responsables d’environ 6 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Pour éliminer ce phénomène, compostez tous les déchets alimentaires et évitez qu’ils ne soient mis en décharge (lorsqu’ils sont mis en décharge, ils émettent du méthane).

Acheter localement et d'occasion.

Il est préférable d’utiliser et de réutiliser des objets déjà fabriqués que d’utiliser de nouvelles ressources. Recherchez les articles d’occasion disponibles près de chez vous pour réduire les émissions liées au transport maritime, et essayez de trouver des articles d’occasion autant que possible pour réduire la fabrication de nouveaux produits et l’exploitation de matériaux vierges.

Réduire notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles.

En tant qu’individus, nous pouvons réduire notre dépendance à l’égard des combustibles fossiles en choisissant de marcher ou de faire du vélo chaque fois que possible, en utilisant les transports publics et en évitant les articles en plastique (c’est-à-dire en pétrole). 

Pour résumer, le réchauffement climatique est un dérèglement trop accéléré de notre environnement, à cause, entre autres, de la sur-consommation. 

Ces différents points retracent (en partie) ce que nous apprenons lors de la “Fresque du Climat”. Nous l’avons fait chez Anotherway et cela permet de prendre conscience sur beaucoup de choses et de bien comprendre. N’hésitez pas à proposer cet atelier au sein de votre entreprise par exemple.

N’oubliez pas que la lutte contre le changement climatique exige du travail et des changements dans notre vie quotidienne, surtout si vous êtes novice en matière de réduction des déchets. La meilleure façon de commencer est de commencer tout simplement. On en parle d’ailleurs dans notre article “Le zéro déchet facile et sans pression”. Chaque geste compte !

Partager :

Je complète ma démarche zéro déchet

Vous nous quittez deja ?

Oh, restez un peu plus ! Et profitez de notre coup de pouce dans votre transition écologique.
-10% sur notre boutique avec le code :

COUPDEPOUCE10