4 alternatives écologiques au papier toilette

En moyenne, en Europe, seulement 40% du papier toilette serait recyclé. Le processus de fabrication du papier toilette classique s’avère très toxique avec l’utilisation d’agents blanchissants et  les colorants de synthèse pour les motifs. En plus, les restes de papiers toilette envahissent les grilles des stations d’épuration et font barrage au passage de l’eau, réduisant ainsi l’efficacité du traitement.

Il y a de quoi être au bout du rouleau : 

  • La production de 10 rouleaux de papier toilette équivaut à 2,5 kilos d’émissions de carbone (soit un parcours de 13 kms en voiture).
  • Pour les besoins européens, près de 27 000 arbres sont abattus chaque jour pour terminer en rouleaux de papier WC. Quel avenir… 😉
  • Pour couronner le tout, en moyenne 140 L d’eau sont nécessaires pour la création d’un seul rouleau.

Sachant que 70 % des Français sont sensibles aux questions touchant à l’éco-consommation et que 100% des humains font leurs besoins, il nous a paru essentiel de développer le sujet 😉

Par quoi remplacer le papier toilette classique ?

Pas de panique, voici quatre pistes pour vous aider step by step à choisir l’alternative qui vous conviendra le mieux.

1/ Le papier toilette jetable mais moins polluant

C’est ici la solution la + simple à mettre en place. Le papier toilette classique est fait avec de la ouate de cellulose. Cette ouate est fabriquée soit à partir de bois, soit de papiers recyclés. Elle est ensuite blanchie et subit de nombreux procédés chimiques. 

Pour un impact moindre, privilégiez le choix de papier toilette en fibres recyclées, non blanchies, non colorées, sans produit chimique et qui est biodégradable. Cette alternative est déjà un petit geste pour l’environnement. Pour repérer ce type de papier dans les rayons, rien de plus simple : sa couleur est légèrement brunie. On le trouve principalement dans les enseignes ou magasins bio.

Attention, certains industriels font du greenwashing en colorant leur papier d’un brun clair pour faire illusion. Alors soyez malins et vérifiez la présence des labels NF environnement, l’Écolabel européen ou encore le label FSC (Foresty Stewardship Council) sur le produit. Ils certifient que le produit n’a pas été traité chimiquement.

Vous pouvez également choisir la version papier hygiénique fabriqué en bambou ou autre plante naturelle, sans encre, sans parfum ni colorant. L’emballage est souvent aussi biodégradable et sans plastique. Comme par exemple la marque Mima.

L’industrie du papier toilette innove avec certaines enseignes qui utilisent la méthode de revalorisation des déchets :

  • Lucart (Vosges) : Récupère les briques alimentaires qu’elle recycle en papier toilette. Cela permet de revaloriser 74 000 tonnes de déchets 

(Soit 3,5 milliards de briques alimentaires commercialisées en France par an)

  • Popee : Récupère le papier des corbeilles de bureau d’entreprises locales pour le revaloriser en papier toilette jetable (fabrication moins polluante car locale, sans désencrage, ni blanchiment, compatible avec des toilettes sèches et fosses septiques /1 tonne de papier Popee = 300 kg de CO2 en moins dans l’atmosphère, 2x moins d’énergie consommée, 20x moins d’eau consommée)

Pour les plus courageux d’entre nous, une revalorisation des déchets de papier toilette est possible. Il faut installer des toilettes sèches chez vous et vous pourrez transformer votre papier en un compost fertile 😉 Dans ce cas, prenez donc soin de bien choisir le papier toilette jetable biodégradable.

  • Et les petits plus pour voir la vie en rose, ou plutôt en brun… : Optez pour un emballage moins polluant type plastique ou papier recyclé et recyclable ! 

Favorisez aussi les versions sans rouleau cartonné à l’intérieur.

A savoir : Les aqua-tube (le tube à jeter dans les WC) sont un non-sens écologique car ils sont fabriqués à partir de “pure pâte vierge” et non plus à partir de papier recyclé. De plus, il n’est pas forcément décomposé à 100% dans l’eau. Donc l’idéal est tout simplement de le recycler dans la poubelle jaune 😉 

2/ Le papier toilette lavable & zéro déchet

Cette alternative consiste tout bêtement à revenir à l’essentiel. Nous utilisons quotidiennement du textile pour nous laver comme les gants pour visage et corps, ou encore les disques démaquillants et lingettes lavables. Le retour (beaucoup + écologique) des couches lavables générant 60 fois moins de déchets que les versions jetables est un réel succès.

Alors pourquoi pas un papier toilette textile lavable pour nos petits derrières ?

Certes, l’idée peut être repoussante au premier abord car cela change nos habitudes d’usage. En prenant un peu de recul, ce n’est ni plus ni moins qu’un bout de tissu doux et absorbant pour nos popotins. Le gros avantage réside dans son efficacité en un seul passage puisque la plupart des textiles utilisés sont plus absorbants que la version jetable. Surtout si on prend un tissu doublé et bien renforcé 😉 En plus, au niveau hygiène, vous pouvez vous sentir comme à la sortie de la douche car cette version est humidifiable comme un gant – Propreté assurée ! Franchement, c’est cool non ? 

Pour les plus réfractaires mais qui veulent se lancer quand même : nous vous conseillons de changer en douceur en le réservant pour les petites commissions dans un premier temps. Peu souillé, il peut se placer dans un bac fermé préalablement placé dans vos WC. Et l’astuce pour éviter les mauvaises odeurs : mettre un peu de poudre de bicarbonate de soude dans le bac opaque (pssst, notre lessive en contient déjà 😉 Vous pouvez donc directement versez un chouïa de notre lessive dans votre bac. Pratique, non ?). Les nez sensibles : 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle antibactérienne type Eucalyptus, de Romarin ou de Tea Tree seront vos alliées. 

Un lavage de minimum 30 min à 60°C permet de stériliser votre tissu hygiénique. Pour les taches les plus tenaces : utilisez du percarbonate sur la zone et optez pour un prélavage à la main. Et là encore, jouez la carte écologique en faisant un machine pleine, en regroupant vos carrés lavables avec vos torchons, vos culottes hygiéniques lavables, encore vos serviettes et tapis de bain…

Pour les plus créatifs, ressortez la machine à coudre de mamie et à vous de jouer pour les réaliser vous-même. Allez, comme on est sympa, petit tuto par ici.

Et si vraiment vous ne vous en sentez pas capable, vous pouvez les trouver sur Etsy.

Prévoyez une quantité suffisante pour ne pas être obligé de les laver à chaque chasse d’eau 😉 

Choisissez un tissu bouclette qui sera doux et absorbant comme le tissu éponge ou encore le tissu des alèses de matelas. 

Le tissu flanelle de nos essuie-tout est idéal grâce à sa douceur et son fort pouvoir absorbant, alors pas d’excuse : Go pour leur donner une seconde vie !

3/ WC Japonais, douchette ou encore bidet portable…

Savez vous que nous avons perdu en hygiène corporelle avec l’utilisation du papier toilette jetables. En effet, dès les années 1700 nous avions, en France, des bidets destinés à la toilette intime. Ce dispositif offre une hygiène optimale, car on sort plus propre qu’avec le papier toilette jetable et c’est plus économique. On en sort plus propres tout simplement parce qu’on se rince/lave à chaque fois.

La crème de la crème de l’hygiène intime reste sans nul doute les japonais avec leur WC : véritable spa du popotin ! 

Cette méthode est reconnue par les médecins comme la plus hygiénique de toutes. Avec un lavage d’eau tiède propulsée sur la zone à nettoyer, très souvent la fonction séchage à l’air chaud (zéro papier jeté), et parfois même, vous avez l’option massage ou lunette chauffante. De quoi avoir envie de passer sa vie sur le trône ! 😉 Mais évidemment tous ces avantages ont un coût. À l’achat, des toilettes de ce type sont assez chères. Alors des alternatives plus économiques voient le jour comme la douchette ou la cuvette toute équipée. 

Solution facile : la douchette est un tuyau à installer à l’arrivée d’eau de vos WC qui se termine par un pommeau de douche miniature. Il faut prévoir des petites serviettes ou vos papiers toilettes lavables car l’option séchage n’est pas inclue ici… Mais la garantie d’être propre est au RDV.

Pour la cuvette-jet d’eau, le système est pratiquement identique à la différence près qu’il s’installe entre la faillance et la cuvette d’assise. Ainsi, vous avez sur le côté un boîtier de commande manuel réglant le jet qui se trouve au centre intérieur du WC. Vous l’avez compris ce dispositif est alors très similaire à celui des WC japonais. La marque helloboku propose ce type de kit facile à installer. 

La version portative et rechargeable vient de sortir, donc même en voyage vous pouvez être propre et écologique ! C’est comme une gourde rechargeable avec un système électrique de projection du jet d’eau qui vous permet d’aller à la rencontre de dame nature sans la polluer. Malin non ?

4/ Cultivez votre propre papier toilette

Votre entourage dit de vous que vous avez la main verte ? Ne cherchez plus, cette alternative est faite pour vous ! Il existe plus d’une quinzaine de plantes que l’on pourrait qualifier de “plante papier hygiénique” *.

Et oui ! Aussi surprenant que cela puisse paraître, les feuilles de ces plantes peuvent faire office de papier toilette. Il en existe même certaines avec une odeur légèrement mentholée : désodorisant naturel en prime !

Cette solution est incontestablement la plus écologique et économique que nous pouvons vous proposer. En effet, cela demande de passer un cap, mais si vous disposez déjà de toilette sèche, vous serez sûrement très curieux d’en apprendre plus… 

Appel pressant de la nature ? Dame nature nous offre la nettoyante appropriée :

La Molène Commune ou encore la Molène Soyeuse :

Chez Anotherway, on aurait tendance à préférer la version soyeuse… Autant s’offrir le luxe d’une version plus douce que la version dite “commune”. Cette caratéristique vient de la grande quantité de poils soyeux à la surface des feuilles, lui conférant un colori blanc argenté. En plus de la douceur, ces feuilles sont absorbantes. Parfait pour les petits besoins… Cette plante égaillera votre jardin car elle produit la deuxième année des jolies fleurs jaunes à partir d’un grand épi. De culture facile, elles trouveront idéalement leur place près de vos toilettes extérieures. Les feuilles peuvent être séchées pour une utilisation hivernale.

L’Epiaire laineux, oreille d’agneau ou encore oreille de lapin :

Rien que pour les noms, on a envie d’en avoir dans son jardin. Cette plante tapissante, en plus d’être utile pour le petit coin, vous offrira de belles fleurs violacées. Ne dit-on pas doux comme un agneau ? En effet, le duvet de ses feuilles garantit la douceur. L’aspect pratique : pas de pénurie grâce à ces feuilles persistantes présentes toute l’année. Vous serez armé au cas où un prochain confinement s’annonçait…

L’Aster à grande feuilles :

Pour tapisser votre jardin de feuilles en forme de cœur, cette plante est parfaite. Ces grands cœurs poussent de préférence dans des endroits mi-ombragés.

* Faites un test avant l’utilisation : Testez toujours toute “plante papier hygiénique” avant de l’utiliser pour un nettoyage intime. Frotter une feuille sur votre poignet… Si aucune réaction sous 24 heures, vous pouvez l’utiliser. Voilà, vous savez ce qui vous reste à faire : planter mais pas n’importe quoi ! Et, en attendant que tout pousse, vous n’avez plus d’excuse pour continuer à essuyer vos fesses avec des papiers ringards, irritants et écologiquement absurdes ! Vous connaissez maintenant toutes les alternatives au papier toilette. Testez au moins une alternative au papier toilette présenté. Peut-être que vous allez être surpris(e) 😉

Partager :

Je complète ma démarche zéro déchet